Principe du rajeunissement vulvo vaginal par laser

Laser Mona Lisa Touch au cabinet du Dr Manciet
Laser Mona Lisa Touch au cabinet du Dr Manciet

Les lasers sont des appareils conçus pour produire de la lumière (rayonnement électromagnétique) de façon amplifiée grâce un système de simulation. Le mot laser est décliné de l'acronyme anglais "Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation" (en français : « Amplification de la Lumière par Émission stimulée de Radiation »).

 

La lumière produite par le laser est d'une intensité suffisament puissante pour quelle produise une chaleur capable de pénétrer et échauffer les tissus cutanés avec lesquels elle est en contact.

 

Dans le domaine de la gynécologie, on a recours a un type particulier de laser appelé LASER Co2 (fonctionnant avec du gaz carbonique) et émettant des micros impulsions fractionnées ne couvrant pas la totalité de la surface des tissus afin de permettre une cicatrisation rapide. Le laser Co2 produit un faisceau de lumière très étroit, qui permet de cibler précisément et de chauffer les tissus à la fois en surface et en profondeur. Le Docteur Christine Manciet utilise le laser CO2 fractionné DEKA Pulse qui a été spécialement conçu pour s'adapter au traitement de la muqueuse vaginale et de ses particularités grâce à l'association de deux effets :

 

  • Un effet microablatif par une première impulsion constante courte, à pic de puissance élévée afin de vaporiser à la vitesse de la lumière la partie superficielle de la muqueuse atrophique caractérisée par sa faible teneur en eau.

 

  • Une deuxième impulsion variable, plus longue, mais à pic de puissance plus faible pour que la chaleur dégagée par l’énergie laser (effet thermique) puisse pénétrer plus profondément et stimuler la synthèse de collagène.

 

En créant ainsi un nouveau concept de « réjuvénation vaginale », le laser CO2 fractionné agit directement sur la muqueuse en stimulant la biosynthèse de collagène qui va rajeunir le vagin (hydratation, épaississement de la muqueuse qui retrouve la tonicité, la fermeté et l'élasticité de sa jeunesse).

Indications

  • Syndrome Génito Urinaire.

  • Amélioration de la Laxité vaginale après distension du vagin pendant l’accouchement.

  • Incontinence urinaire à l’effort (par remise en tension de la paroi antérieure du vagin en regard du col de la vessie et de l’urètre).

  • Dyspareunie du post partum soit liée à une vaginite atrophique en relation avec l’allaitement, soit séquellaire de traumatisme périnéal (cicatrices vulvopérinéales douloureuses après déchirures, épisiotomie….).

  • En esthétique : labioplastie laser, décapuchonnage du clitoris.

Modalités pratiques

Le traitement se fait au cabinet sans anesthésie et sans douleur, trois séances mensuelles de 15 à 30 minutes sont nécessaires pour retrouver la fonctionnalité de la muqueuse vaginale et ralentir le processus de vieillissement avec une séance d’entretien à 1 an.

 

Une consultation préalable est nécessaire afin d'éliminer d'éventuelles contre-indications (infection urinaire ou vaginale, prolapsus génito-urinaire) et vous expliquer les modalités de ce traitement laser, acte de gynécologie esthétique qui ne peut être pris en charge par l'assurance maladie.

 

Tarif pratiqué pour une séance : 300 euros.

Conclusion

Il est de notre devoir de dépister les difficultés sexuelles et d’informer nos patientes sur leur santé vaginale en proposant une prise en charge adaptée. La technique laser représente une véritable révolution en matière de qualité de vie (et pas uniquement sexuelle).

Gynécologie esthétique par laser Dr Manciet à Longjumeau (91)