LA CHIRURGIE PAR VOIE VAGINALE

La voie d’abord vaginale est une voie d’abord mini invasive car elle cumule les avantages d’une absence de cicatrice visible, d’une récupération précoce et d’une hospitalisation courte, elle peut se faire sous anesthésie générale ou locorégionale (rachianesthésie).

 

Elle permet de réaliser des hystérectomies, opérations pour incontinence d’urine et descente d’organes, ablation de la glande de Bartholin, conisation.

 

De part me formation chirurgicale initiale « vaginaliste », j’effectue 60% de mes hysterectomies par voie vaginale, 30% par voie vaginale coelioassistée et moins de 10 % par laparotomie (avec ouverture abdominale).

LA CHIRURGIE ENDOSCOPIQUE

L’endoscopie se définit comme l’observation directe de l’intérieur d’un organe ou d’une cavité.


La chirurgie endoscopique utilise des instruments optiques (tube avec illumination connecté à une caméra vidéo et un écran de télévision) que l’on va introduire au travers d’orifices naturels (vagin et col de l’utérus pour l’hystéroscopie) ou de la paroi abdominale (après incision de l’abdomen au niveau de l’ombilic pour la coelioscopie). D’autres instruments seront alors introduits pour permettre le traitement chirurgical des pathologies rencontrées de façon mini invasive (petites incisions). Cette chirurgie est en constante évolution du fait de l’amélioration technique de l’instrumentation .

La chirurgie gynécologique par le Dr Manciet gynécologue à Longjumeau (91)