L'hystéroscopie est un examen qui permet de visualiser directement l'intérieur de l'utérus à l'aide d'un hystéroscope. Ainsi on peut explorer le canal cervical, la cavité utérine et sa muqueuse, l'endomètre et l'origine des trompes utérines.

 

On distingue :

 

L'Hysteroscopie diagnostique réalisée en consultation sans anesthésie grâce à un hystéroscopie très fin (2,5 à 3mm).

 

L’ Hysteroscopie opératoire qui permet de pratiquer dans le même temps une intervention chirurgicale dans l'utérus,et nécessite une anesthésie.

 

Nos hystéroscopes de marque WOLF sont à énergie bipolaires ERBE et au sérum physiologique, selon les recommandations collège des gynécologues obstétriciens. Leur diamètre varie de 8 mm (idéal en l’absence d’accouchement par les voies naturelles ou en cas de patientes agées) à 10 mm.

 

Le col de l'utérus est préalablement dilaté par l'introduction de bougies, de diamètre croissant (en fonction du diamètre de l’hysteroscope).

 

Une fois dilaté l'hystéroscope est introduit dans la cavité utérine, muni d'une caméra reliée à un écran vidéo qui permet de visualiser la cavité utérine et de rechercher les lésions.

 

Un système d'irrigation par sérum physiologique est relié à l'hystéroscope, ce dernier possède une anse diathermique qui permet la résection bipolaire des éventuelles lésions.

 

Selon le type d'intervention prévue, vous pourrez ou non sortir le soir même de l'intervention (chirurgie ambulatoire).

 

Dans tous les cas, l'autorisation de sortie n'est délivrée qu'après avis du chirurgien et de l'anesthésiste. Le déroulement de l'intervention peut modifier les conditions de sortie (si par exemple l'opération a duré plus longtemps que prévu).

Hystéroscopie
Hystéroscopie

Les indications de l'hystéroscopie :

  • Ablation d’un polype utérin. (film SCGP O9/2014 DVD 2 n°3).

  • Ablation d’un fibrome utérin. (film SCGP 09/2012 DVD1 n°4).

  • Traitement de synéchies utérines.

  • Ablation de la muqueuse utérine (endomètrectomie) : dans certaines situations, cette technique représente une alternative à l'hystérectomie.

  • Section d’une cloison utérine (utérus cloisonné).

  • Ablation d’un stérilet (lorsque son ablation classique est impossible).

Éventuelles complications :

Elles sont rares et de survenue imprévisible :

 

  • La persistance d’un petit saignement pendant plusieurs jours est habituelle.
  • Risque d’hémorragie, survenant en post-opératoire immédiat ou à distance (dans les jours suivant l’opération). Elle peut être liée à une déchirure du col utérin ou à une perforation utérine. La survenue d’une hémorragie peut nécessiter une ré-intervention.
  • Risque d’infection, se manifestant par des pertes vaginales malodorantes, une douleur pelvienne et de la fièvre, infection urinaire.
  • Échec de l’intervention suite à une fausse route du trajet de l’hystéroscope contre indiquant la poursuite de l’intervention.
  • Très rarement, une hystéroscopie opératoire peut provoquer une infertilité par obstruction du col utérin (sténose) ou par la survenue d’une synéchie post opératoire.
  • Absence de règles, par sténose (obstruction) du col utérin ou par l’apparition d’une synéchie, pouvant nécessiter une dilatation ou une ré-intervention.
  • Béance cervico-isthmique liée à la dilatation du col utérin.
  • Risques liés à l’anesthésie : allergie, infection…
  • Exceptionnellement, une plaie intestinale ou du système urinaire, liée à une perforation utérine.

 

Les suites opératoires sont en général simples et indolores.

L'hystéroscopie par le Dr Manciet gynécologue à Longjumeau (91)